Aux origines du narcissisme…l’autre. Nature des expériences relationnelles précoces
Recherche

Aux origines du narcissisme…l’autre. Nature des expériences relationnelles précoces

I – Repérage freudien

Le narcissisme « amour porté à l’image de soi-même1» contient dans sa définition même des ambiguïtés et une confusion entre soi et l’autre : cela nous amène à réfléchir aux origines de la constitution du « soi-même » et à la nature et la constitution de l’image de soi.

1 – On trouve chez Freud dans la recherche du narcissisme des préoccupations très diverses :

L’apport de la recherche en psychologie développementale permet d’approfondir et confirmer cette hypothèse théorique issue des observations cliniques :
- L’expérience du still-face 28 bien connue, a permis de montrer les réactions du bébé lorsque son partenaire relationnel ne réfléchit rien, et reste le visage impassible. Une vérification expérimentale de la proposition de Winnicott de ce qui se passe lorsque « la mère n’est pas en état de répondre » le bébé alors « regarde mais ne se voit pas lui-même ». Dans la situation expérimentale, qui dure quelques minutes avec des bébés allant bien, la réaction du bébé est immédiate : le bébé se désorganise, insiste pour attirer l’attention, parfois se met en colère, ou à pleurer, puis finit par se retirer.
- Une autre procédure expérimentale (que l’on pourrait dire inverse de celle-ci) demande au contraire à la mère de manifester sa
participation émotionnelle à la situation engagée avec le bébé. G. Gergely et J. Watson29, ont ainsi montré que le bébé parvient au contrôle et à la conscience de ses états émotionnels à partir de la perception du reflet sur l’autre de son propre état émotionnel : c’est la perception des manifestations affectives de la mère qui permet au bébé d’organiser, de réguler et de prendre conscience de…

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Les abonnements Carnet Psy

Accédez à tous les contenus Carnet Psy en illimité.
Découvrir nos formules
Vous êtes abonné(e) mais ne connaissez pas votre accès, cliquez sur mot de passe oublié. En cas de difficulté, nous sommes à votre disposition à carnetpsy@gmail.com ou au 01 46 04 74 35.