Bas les masques !
Dossier

Bas les masques !

La communication gouvernementale à l’épreuve des angoisses collectives de contamination, la crise du Covid 19 jette une lumière crue sur les carences d’idéal d’une société gestionnaire.

« Les spécialistes de la solution des problèmes (technocrates) ont quelque chose en commun avec les menteurs, pur et simple : ils s’efforcent de se débarrasser des faits et sont persuadés que la chose est possible du fait qu’il s’agit de réalités contingentes ».
Du mensonge en politique, Hannah Arendt, Camann-Lévy, 1972, p.17.

 

Au moment où les citoyens ont majoritairement perdu temporairement le droit de se déplacer, la sortie au supermarché, ou autre commerce alimentaire, est devenue la seule autorisée pour beaucoup, un rare moment de liberté. Faire des stocks dans l’anticipation d’une rupture d’approvisionnement alimentaire s’est vu à d’autres occasions, mais cette crise s’est caractérisée non seulement par sa dimension mondiale mais aussi par la consommation effrénée de denrées alimentaires de première nécessité, comme le riz, le sucre les pâtes et le papier toilette. Plus particulièrement, cet engouement spectaculaire pour les rouleaux de papier hygiénique a été observé dans biens des pays, comme en Australie, en Allemagne, aux Etats-Unis, en Angleterre et même Hong Kong. Pour l’expliquer on a fait appel à la théorie des jeux, où collectivement la crainte de manquer a trouvé sur les réseaux sociaux sa concrétisation. En diffusant largement les images de ces étagères vides dues aux achats paniques, cette vision du manque a pu produire l’effet d’une prophétie auto-réalisatrice. On a aussi pensé que le papier hygiénique pouvait symboliser le contrôle, la sécurité moderne face au risque de manque. En France, ce phénomène s’est déclenché brutalement au lendemain de l’allocution présidentielle annonçant la fermeture des écoles et le début du confinement. Ce qui a…

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Les abonnements Carnet Psy

Accédez à tous les contenus Carnet Psy en illimité.
Découvrir nos formules
Vous êtes abonné(e) mais ne connaissez pas votre accès, cliquez sur mot de passe oublié. En cas de difficulté, nous sommes à votre disposition à carnetpsy@gmail.com ou au 01 46 04 74 35.
dossier
7 articles
Chronique du confinement