Entretien avec Christopher Bollas
Entretien

Entretien avec Christopher Bollas

Entretien avec Christopher Bollas

Entretien réalisé en anglais et traduit par J.-B. Desveaux.

Jean-Baptiste Desveaux : Votre pensée contient des aspects innovants, polémiques et même révolutionnaires par rapport à une conception classique et orthodoxe de la psychanalyse. Pouvez-vous expliquer à vos lecteurs comment vous avez cheminé vers ces innovations ?

Christopher Bollas : Comme bon nombre de psychanalystes, j’ai commencé avec Freud et je me suis retrouvé à utiliser son « autre » théorie de l’inconscient, celle qu’il utilise dans L’Interprétation des rêves et qui est fondée sur une théorie complexe de la « réception inconsciente » pour vivre les expériences (le quotidien). Puis, j’ai travaillé sur les matrices formées par les souvenirs, les désirs, les angoisses et bien d’autres choses, arrivant enfin à la forme d’un rêve qui était une image meilleure que mille mots. Freud n’a pas rendu justice à cette théorie de l’inconscient, et pour des raisons complexes selon moi, il a opté pour une autre (importante) théorie du travail inconscient : son concept de l’inconscient refoulé.

Jean-Baptiste Desveaux : Dans vos livres, vous avez soutenu que l’échec de Freud à écrire sa première théorie de l’inconscient (ce que vous nommez « l’inconscient récepteur ») au sein de sa métapsychologie fut, assez ironiquement, un acte de refoulement inconscient.

Christopher Bollas : Oui, je pense que l’inconscient récepteur est initialement le travail de l’inconscient refoulé originaire et fait donc partie de ce que je nomme « l’ordre maternel ». Mon argument a été que Freud a refoulé ce qu’il a « pris » et ce qu’il a reçu de sa mère et, malheureusement, la créativité réceptrice des processus inconscients s’est trouvée absente de sa métapsychologie ; hélas, bien de ses successeurs ne l’ont pas diffusée…

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Les abonnements Carnet Psy

Accédez à tous les contenus Carnet Psy en illimité.
Découvrir nos formules
Vous êtes abonné(e) mais ne connaissez pas votre accès, cliquez sur mot de passe oublié. En cas de difficulté, nous sommes à votre disposition à carnetpsy@gmail.com ou au 01 46 04 74 35.