Le meurtre du semblable. Quelques notations partielles
Dossier

Le meurtre du semblable. Quelques notations partielles

Pour aborder certaines particularités des attentats terroristes récents, et notamment ceux qui sont survenus à Paris en novembre 2015, une élaboration proprement métapsychologique serait beaucoup plus ambitieuse que ce que je peux dire aujourd’hui. Pour que nos réflexions soient pertinentes, il faut qu’elles restent partielles - ce que je peux entendre et observer - sans oublier que tout le reste existe : ainsi mon article vaut pour le Bataclan et les terrasses des cafés parisiens plus que pour les attentats dans les aéroports. Les attentats parisiens ont été ciblés d’une façon spécifique : pas seulement le plus de gens possible mais la rédaction de Charlie, l’hypermarché Casher, la salle de concert ou les restaurants... C’est cette particularité qui m’a interrogée, car elle indique un facteur passionnel, une logique de vengeance ou de revanche et pas seulement la violence-symptôme de l’explosion meurtrière.

Psychanalyste et citoyenne

En voulant souligner le rapport à des doubles-frères dans la religion et frères d’armes d’un côté, victimes de l’autre-, qui contribue à organiser les réactions à l’humiliation et l’investissement de la mort, c’est un aspect de l’expression sadique et cynique du déploiement des pulsions de mort dans la cité que je veux mettre en évidence : l’intrication minimale qui fonde le sadisme est déjà une libidinisation. Ici l’investissement objectal est du côté du nihilisme dévastateur -mais il existe- tandis qu’un certain investissement du double exalté se retrouve dans le rapport au frère d’armes. Certes, je n’utiliserai pas les outils de la psychanalyse classique : psychologie des masses et meneurs, sadisme et pulsion de mort, racisme des petites différences, analyse de la perversion et de la paranoïa. En effet, je vise à décrire des éléments d’une réalité sociale dans un propos qui ne prend pas directement…

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Les abonnements Carnet Psy

Accédez à tous les contenus Carnet Psy en illimité.
Découvrir nos formules
Vous êtes abonné(e) mais ne connaissez pas votre accès, cliquez sur mot de passe oublié. En cas de difficulté, nous sommes à votre disposition à carnetpsy@gmail.com ou au 01 46 04 74 35.
dossier
5 articles
Terreur et terrorisme