La musique barbare de l’hallucination

La musique barbare de l'hallucination

Angélique Christaki

Editions Gallimard, 2016

Bloc-notes

La musique barbare de l’hallucination

Dans cet ouvrage, Angélique Christaki se propose d'aborder la dimension hallucinatoire par le prisme de la musique, musique qui a pour particularité de ne pouvoir se mettre en mot et recèle ainsi quelque chose de l'étranger et de l'intraduisible. Par ce biais de la musique et de la musicalité de la langue, il s'agit d'explorer comment se nouent les dimensions du réel et du symbolique, du corps et de la pulsion pour accéder à une parole. L'auteur propose et va déplier tout au long de son texte l'hypothèse suivante : « le mode hallucinatoire est le fonctionnement psychique constitutif du rapport à la réalité langagière ».

Pour introduire son propos, Angélique Christaki aborde la musique du parler intime par l'exemple de l'accent. Trace du passage d'une langue maternelle à une langue autre, l'accent dont l'étymologie - barbarophono - renvoie à la barbarie et à l'altérité, est cette empreinte indélébile de la morsure de la langue sur le corps. Ainsi, les phonèmes d'une langue, qui ne sont autre chose que la petite musique de la langue maternelle, et, parce que la musique est intraduisible, s'inscrivent dans le réel du corps. Cette première limitation, première castration, opère un nouage de la langue au corps.

L'auteure s'appuie sur Jacques Lacan pour rappeler que la force de transmission de la langue se trouve à l'endroit de son extrême dénuement, c'est-à-dire à l'endroit où la langue mord ou trébuche. Ce trébuchement a à voir avec la musique et la poésie. Autour de la musique du texte se construit la poétique du dire. La poésie, se fondant sur l'équivoque des mots, fait vivre la langue en introduisant mouvements et glissements du signifiant. Une langue morte serait une langue dans laquelle le signifiant serait figé. La possibilité d'un dire émerge dans ce nouage à la musique de la…

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Les abonnements Carnet Psy

Accédez à tous les contenus Carnet Psy en illimité.
Découvrir nos formules
Vous êtes abonné(e) mais ne connaissez pas votre accès, cliquez sur mot de passe oublié. En cas de difficulté, nous sommes à votre disposition à carnetpsy@gmail.com ou au 01 46 04 74 35.