Une relation d’objet virtuelle ?
Dossier

Une relation d’objet virtuelle ?

1 – Le virtuel, le réel et la réalité virtuelle

L’immersion croissante de l’homme du troisième millénaire dans des environnements interactifs de simulation s’accompagne d’un discours officiel asséné par les médias cherchant à nous convaincre d’une contre-vérité : il existe une opposition radicale entre le virtuel et le réel. Mais pourquoi donc l’idéologie contemporaine postmoderne tient-elle tant à ce clivage ?

Ethymologiquement, virtuel est issu de virtualis, “qui est en puissance”, lui-même dérivé de virtus, “vertu”, caractéristique distinctive”. Le virtuel, c’est la potentialisation du “en puissance” auquel ne s’oppose nullement le réel mais bien la mise en acte, l’actualisation. En effet, en toute rigueur philosophique, le virtuel ne s’oppose surtout pas au réel mais bien à l’actuel. La graine qui contient virtuellement l’arbre est tout aussi “réelle” que ses éventuels avatars successifs ultérieurs. Plus encore, le bloc de marbre dans lequel le sculpteur anticipe sa création recèle virtuellement le buste qu’il projette. Ce dernier exemple est emblématique car il met en scène le désir de création et son guide, la représentation(-but) (Freud, 1900) qui substitue la présence hallucinatoire de la réalité psychique à l’absence actuelle. On y voit bien comment la technique donne la main et l’outil à la désirance dans une simultanéité1 et une réciprocité à l’opposé d’un autre prétendu clivage, psyché/technique, si souvent source de méprises. On y perçoit aussi avec clarté combien la mise en œuvre de l’acte est le fruit d’une “anticipation créatrice” (Missonnier, 2001 ; Cupa, Deschamps-Riazuelo, Michel, 2001) dont la nature et le contenu sont le reflet authentique de la mémoire cognitive, affective, fantasmatique d’un individu indissociable de sa filiation et de son affiliation culturelle. Cette anticipation d’un prototype imaginaire s’enracine dans le substrat mnésique virtuel (Bergson, 1896). C’est une véritable simulation…

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Les abonnements Carnet Psy

Accédez à tous les contenus Carnet Psy en illimité.
Découvrir nos formules
Vous êtes abonné(e) mais ne connaissez pas votre accès, cliquez sur mot de passe oublié. En cas de difficulté, nous sommes à votre disposition à carnetpsy@gmail.com ou au 01 46 04 74 35.
dossier
9 articles
Des écrans et des hommes