Discussion : Allons voir ailleurs si le sujet y est encore ! à la mémoire de Raymond Cahn
Dossier

Discussion : Allons voir ailleurs si le sujet y est encore ! à la mémoire de Raymond Cahn

Les projets « Culture à l’hôpital »

« Allons voir ailleurs si j’y suis ! ». Notons qu’Agnès Abo Dehman et Bruno Dell’Oste, dès le titre de leur exposé, donnent la parole à l’adolescent et qu’il est question de son Être. Cet adolescent fictif interpelle les deux soignants de l’hôpital de jour, et leur demande de l’accompagner ailleurs, hors de l’hôpital de jour, pour voir s’il peut supporter le choc de la rencontre avec le monde et y exister encore. Autrement dit : voilà des adolescents relevant du spectre autistique, en fin de prise en charge, confrontés grâce à ce projet « Culture à l’hôpital », à ce monde, à ce socius tant redouté. Le monde extérieur est limité au quartier, à la Maison des métallos, à ceux qui la fréquentent et au comédien-metteur en scène Stéphane Schoukroun qui va chercher à faire naître un projet, des prises de parole, une narration et à la faire représenter dans des mouvements alternant la progrédience (construire un projet pour le quartier, monter un spectacle) et la régrédience (tout est possible, carte blanche, budget illimité). Or, pour moi il n’y a pas de soin qui n’associe le mouvement régrédient au mouvement progrédient : nous y sommes bien. D’autre part le premier spectacle est une mise en abyme propice à la réflexivité subjectivante : « on va raconter notre rencontre ! » annonce Stéphane Schoukroun. Il met en scène la rencontre des ados avec le monde extérieur : c’est donc une « représentation de la représentation » qui mime les opérations nécessairement réflexives de la pensée subjectivée : se penser-pensant, se voir-vu et voyant, qui ne sont pas acquises dans l’autisme. Dès lors un champ transitionnel va pouvoir s’étendre de l’hôpital de jour au quartier, d’Agnès Abo Dehman et Bruno Dell’Oste à Stéphane Schoukroun qui va, de son côté, devoir accepter de…

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Les abonnements Carnet Psy

Accédez à tous les contenus Carnet Psy en illimité.
Découvrir nos formules
Vous êtes abonné(e) mais ne connaissez pas votre accès, cliquez sur mot de passe oublié. En cas de difficulté, nous sommes à votre disposition à carnetpsy@gmail.com ou au 01 46 04 74 35.
dossier
7 articles
Jeu de regard et construction du jeu