Le regard dans la cure, la pulsion scopique et ses écueils
Dossier

Le regard dans la cure, la pulsion scopique et ses écueils

Je vous propose de tracer à grands traits une sorte d’histoire du regard de l’infans à l’adulte, et comment il se construit à partir de la vision comme fonction, repérant quelques moments clé, de butée éventuellement où le regard se fait symptomatique.

En exergue, pour entrer dans notre sujet, tout d’abord une remarque de Freud extraite du Malaise dans la culture où il amène que dans le processus phylogénétique, les êtres humains quand ils sont passés à la position verticale auraient vu leur sexualité se transformer et l’excitation sexuelle, cyclique au départ, devenir permanente, en même temps que les stimuli visuels se substituaient aux stimuli olfactifs. Il donne ainsi d’emblée à la vision une place prééminente dans la vie sexuelle, et il le fait dès les Trois essais en considérant la pulsion de voir aux sources de la sexualité infantile, repérant la dimension scopique de l’enquête sur la castration et témoignant du plaisir de voir à l’œuvre dans l’exhibitionnisme et le voyeurisme. S’il fait s’articuler la pulsion sexuelle au fait de sentir, toucher, voir, la prééminence à la vision à partir du moment où l’homme devient bipède va déterminer la manière dont Freud interroge toute la clinique du regard, de la cécité hystérique à l’éreuthophobie, de la différence anatomique des sexes au fétichisme.

Envisageant donc l’action de voir comme une pulsion, mais pas au sens d’une pulsion partielle, plutôt d’une scopicité structurelle de la pulsion, tachons dès lors d’en faire l’étude systématique en détaillant les trois temps que Freud distingue :

  • Où il s’agit de regarder un objet extérieur.
  • De se regarder et être regardé.
  • De se faire voir à quelqu’un.

Ces trois temps que l’on…

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Les abonnements Carnet Psy

Accédez à tous les contenus Carnet Psy en illimité.
Découvrir nos formules
Vous êtes abonné(e) mais ne connaissez pas votre accès, cliquez sur mot de passe oublié. En cas de difficulté, nous sommes à votre disposition à carnetpsy@gmail.com ou au 01 46 04 74 35.
dossier
7 articles
Jeu de regard et construction du jeu