La jeune fille et le psychanalyste

La jeune fille et le psychanalyste

Catherine Chabert

Editions Dunod, 2015

Bloc-notes

La jeune fille et le psychanalyste

Avec La jeune fille et le psychanalyste, C. Chabert poursuit son œuvre de pensée entée dans une expérience clinique vivante, habitée, à la source de laquelle elle puise la force de ses élaborations, centrées ici sur l’expérience du transfert avec des adolescentes et des jeunes femmes. Se dessinent ainsi de multiples portraits, soutenus par des réflexions théoriques subtiles et profondes mises en valeur par une écriture sensible, toujours respectueuse de l’énigme que chacune de ces jeunes filles porte à son insu.

Le titre choisi déploie d’emblée des harmoniques faisant résonner des variations associatives autour des termes qui le composent. Entre braises incandescentes et cendres, une première évocation s’impose : celle du quatuor de Schubert nommé La jeune fille et la mort, titre donné au dernier chapitre sur lequel s’achève l’ouvrage. Evocation qui noue au plus serré le fol espoir de vivre et la révolte contre l’inéluctable : l’expérience de la perte dont la mort constitue la figure radicale. Se trouve ainsi immédiatement convoquée la dialectique qui articule le registre de la problématique œdipienne et de la sexualité avec celui de la perte. Dialectique tributaire de la capacité à renoncer, dont les destins seront divers, modulés par la complexité des jeux identificatoires au sein desquels les mouvements sexuels ordonnent des configurations singulières. Double courant intimement lié, qui parcourt l’ensemble de ce nouveau recueil au sein duquel nous retrouvons déployées les perspectives offertes dans deux précédents ouvrages centraux de l’auteure : Féminin mélancolique (2003) et L’amour de la différence (2011). Aux excès narcissiques et leur potentialité de dérive mélancolique qui engagent une logique d’effacement des distinctions, répond la logique des courants de la bisexualité, celle de la différence « qui soutient et affirme l’existence et la reconnaissance d’objets internes pris dans les réseaux de la sexualité quels qu’en soient les…

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Les abonnements Carnet Psy

Accédez à tous les contenus Carnet Psy en illimité.
Découvrir nos formules
Vous êtes abonné(e) mais ne connaissez pas votre accès, cliquez sur mot de passe oublié. En cas de difficulté, nous sommes à votre disposition à carnetpsy@gmail.com ou au 01 46 04 74 35.