La vie après le suicide d’un proche

La vie après le suicide

Katia Chapoutier

Editions Le passeur, 2017

Bloc-notes

La vie après le suicide d’un proche

A partir de son expérience de clinicienne auprès de sujets « suicidants », Joanne André nous invite à une réflexion, tant clinique que métapsychologique, sur la dynamique de la vie psychique. En revisitant ce que l’on appelle communément le passage à l’acte suicidaire, elle réinterroge le statut du désir de mourir à la lumière de la question de la vie et de la conflictualité psychique.

Son ouvrage repose à la fois sur une discussion des concepts classiques qui caractérisent l’analyse théorique et psychopathologique du suicide, mais ouvre également au fil des pages sur une discussion plus originale de cette clinique complexe. Elle invite ainsi le lecteur à l’accompagner dans sa propre réflexion, en partageant ses analyses, mais aussi ses doutes sur les dimensions énigmatiques de ce qu’elle désigne comme le « geste » suicidaire, par distinction avec le terme plus commun d’acte suicidaire.

Joanne André insiste en effet sur la singularité de cette clinique qui pousse le clinicien chercheur à problématiser les questions, plus qu’à proposer des réponses. Dans cette trajectoire, le recours à la théorie se présente comme une aide à la pensée, au travail de « traduction » de la tentative de suicide, dont le sens échappe. En interrogeant les conditions du passage de la mort à la vie, elle soulève, nous semble-t-il, un problème clinique, mais aussi théorique crucial.

La discussion à laquelle elle procède dans le chapitre 1 sur la « théorie du suicide » révèle l’absence d’unité théorique sur la question du suicide. Relève-t-il de conduites psychologiques ? Peut-il être caractérisé comme un fait social ? La discussion théorique revêt ici une importance décisive dans la mesure où la conception théorique adoptée par le…

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Les abonnements Carnet Psy

Accédez à tous les contenus Carnet Psy en illimité.
Découvrir nos formules
Vous êtes abonné(e) mais ne connaissez pas votre accès, cliquez sur mot de passe oublié. En cas de difficulté, nous sommes à votre disposition à carnetpsy@gmail.com ou au 01 46 04 74 35.