Quelle place pour les frères et soeurs ? Histoire de la premoière rencontre entre la fratrei et le nouveau-né hospitalisé
Dossier

Quelle place pour les frères et soeurs ? Histoire de la premoière rencontre entre la fratrei et le nouveau-né hospitalisé

Les services de réanimation et médecine néonatale accueillent des enfants nés prématurément ou à terme dont parfois le pronostic vital est engagé et qui nécessitent souvent une prise en charge ultra médicalisée et de haute technicité (assistance respiratoire, cathéter central, sonde d’alimentation).

Les parents sont pris dans les tumultes de l’hospitalisation de leur bébé : attente de nouvelles, risque vital, annonce de diagnostic, temporalité au jour le jour. La violence de cette réalité s’accompagne de tout un éventail d’émotions et de processus psychiques complexes. Lors d’entretiens cliniques avec les parents nous pouvons entendre combien l’angoisse de mort, la blessure narcissique d’avoir mis au monde un bébé « abîmé » et la culpabilité qui en découle, sont au premier plan. Il est seulement à demi humain, seulement à demi vivant, seulement à demi complet, ou seulement à demi sain. (…) En tout cas, ce n’est pas « il » ou « elle », mais ÇA (D.W. Winnicott, 1966).

C’est dans cet univers tout à fait particulier et dans un contexte de séparation brutale du nouveau-né hospitalisé d’avec ses parents que vont se tisser les premiers liens et se déployer le processus de parentalité. Devenir parents semble alors se construire de façon extra-ordinaire en relation à une institution médicale à la fois gardienne de la vie du bébé et porteuse de tous les savoirs. Les parents sont pris alors par un sentiment d’impuissance face à une situation qui les dépasse et dont ils ne peuvent pas protéger leur enfant, une remise en cause de leur rôle parental dans une éventuelle rivalité avec l’équipe soignante, et toute l’ambivalence qui se joue sur un versant d’amour inconditionnel pour ce bébé et d’agressivité très souvent refoulée vis-à-vis de celui-ci.

Mais qu’en…

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Les abonnements Carnet Psy

Accédez à tous les contenus Carnet Psy en illimité.
Découvrir nos formules
Vous êtes abonné(e) mais ne connaissez pas votre accès, cliquez sur mot de passe oublié. En cas de difficulté, nous sommes à votre disposition à carnetpsy@gmail.com ou au 01 46 04 74 35.
dossier
10 articles
Enjeux cliniques de la réanimation néonatale et pédiatrique