Du corps érotique aux dépendances sexuelles
Dossier

Du corps érotique aux dépendances sexuelles

Depuis quelques décennies, certains auteurs à la suite de Joyce Mc Dougall se sont intéressés à une symptomatologie clinique contemporaine particulière désignée sous l’expression de « sexualité addictive ». Au sein de cette symptomatologie marquée par le sceau de la compulsion de répétition, le sujet, plutôt que de risquer à éprouver des affects, recherche avant tout l’épreuve de sensations corporelles. Plutôt que de chercher un objet, le sujet se met à la recherche d’un état. Plutôt que de risquer d’éprouver des affects susceptibles de menacer une intégrité narcissique fragilisée, le sujet sexuellement dépendant cherche avant tout à chercher des « sensations qui font du bien ». Etant ici bien entendu que cet impérieux désir de « se faire du bien » peut être renversé dans son contraire pour être lu comme un désir non conscient de se faire du mal. Comment les larges ressources de la psychosexualité en viennent à se réduire à son expression la plus rudimentaire de décharge ? Pour apporter des éléments de réponses à ces questions, nous interrogerons la construction de l’auto-érotisme, du narcissisme jusqu’à certaines modalités de configuration du complexe d’Oedipe.

L’association des termes « addiction » et « sexualité » n’est pas anodine et l’on pourrait même se demander si cette dernière ne se trouve pas à l’origine de toute dépendance. Ne sommes-nous pas tous passionnés sinon pris dans la dépendance lorsqu’il s’agit de notre vie amoureuse ? L’amoureux obsédé par les retrouvailles avec son objet d’amour irremplaçable n’est-il pas naturellement enclin à savoir ce qu’un « besoin impérieux » veut dire ? L’ivresse amoureuse, mais aussi le sentiment d’une sécurité affective, sont des éléments qui sont recherchés très tôt dans la vie humaine. Aux prises avec des angoisses d’intrusion (pénétration) et d’abandon (castration), les cas limites alternent fréquemment entre des attitudes d’hyper-dépendance et de rejet par rapport à l’objet.…

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Les abonnements Carnet Psy

Accédez à tous les contenus Carnet Psy en illimité.
Découvrir nos formules
Vous êtes abonné(e) mais ne connaissez pas votre accès, cliquez sur mot de passe oublié. En cas de difficulté, nous sommes à votre disposition à carnetpsy@gmail.com ou au 01 46 04 74 35.
dossier
5 articles
Attaques du corps