Entretien avec Raymond Cahn
Entretien

Entretien avec Raymond Cahn


Raymond Cahn est psychiatre et psychanalyste, ancien Président de la Société Psychanalytique de Paris (SPP). Il a créé et dirigé l’hôpital de jour pour adolescents du Parc Montsouris (CEREP). Il est notamment l’auteur de La Fin du divan ? (Odile Jacob), Adolescence et folie, L’adolescent dans la psychanalyse, Le sujet dans la psychanalyse aujourd’hui (PUF).

Nous sommes allés à la rencontre de Raymond Cahn pour l’interroger à la fois, selon l’expression consacrée, sur « sa vie et sur son œuvre », et aussi, puisque Raymond Cahn est psychanalyste, sur le regard qu’il porte rétrospectivement sur leur articulation. Pour faciliter la lecture, les thèmes abordés ont été regroupés en cinq parties, qui souvent se recoupent : l’enfance d’un psychanalyste, les années de formation, de l’apprentissage de la psychanalyse à la présidence de la SPP, la rencontre avec l’œuvre de Winnicott, et enfin la rencontre avec Denise Weill et la création du CEREP.

L’acuité de son esprit de recherche et son expérience clinique l’ont amené à forger le « concept de subjectivation » qui est aujourd’hui beaucoup repris, et qui est au centre de son dernier livre paru en 2016 Le sujet dans la psychanalyse aujourd’hui. Mais tout n’est pas dans les livres ! C’est pourquoi il nous a semblé indispensable de recueillir son témoignage sur son parcours si riche, à la fois théorique et institutionnel.

Le texte de l’interview une fois retranscrit a bien entendu été relu et validé par Raymond Cahn.

L’enfance d’un psychanalyste

Serge Tisseron : Merci de nous avoir reçus. Je vais commencer par une question un peu journalistique. Qu’est-ce qui vous paraît important à retenir dans le parcours que vous avez eu…

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Les abonnements Carnet Psy

Accédez à tous les contenus Carnet Psy en illimité.
Découvrir nos formules
Vous êtes abonné(e) mais ne connaissez pas votre accès, cliquez sur mot de passe oublié. En cas de difficulté, nous sommes à votre disposition à carnetpsy@gmail.com ou au 01 46 04 74 35.