Entretien Belà Grunberger (2004)
Entretien

Entretien Belà Grunberger (2004)

I – La situation analytique et la narcissisme

Est-ce en raison de sa longue errance à travers une Europe chaotique, où des régimes et des systèmes politiques changeaient sans cesse, où des régions et des pays entiers prenaient une autre nationalité, une Europe d’où il fuyait de place en place pour échapper à la bête immonde déjà en marche, que Béla Grunberger eut l’intuition de la place importante -et même fondamentale d’après lui-qu’occupe le désir du retour à “l’antique patrie des hommes”. C’est ainsi que Freud désigne l’utérus maternel “où chacun de nous vécut au début de son existence”.

Est-ce l’influence de Sandor Ferenczi en qui Béla Grunberger reconnaissait son maître- et de son ouvrage Thalassa (1924) qui met au cœur de sa Psychanalyse des origines de la Vie Sexuelle (sous-titre français de Thalassa) et donc du coït, la “recherche de la libération d’une tension pénible, et, simultanément, la satisfaction de la pulsion du retour au corps maternel et à l’océan, ancêtre de toutes les mères” ? Il conviendrait sans doute de faire intervenir de surcroît des facteurs plus personnels et plus anciens, à nous inconnus, pour cerner davantage ce qui a permis à Grunberger de trouver dans la vie intra-utérine et dans les traces inconscientes qu’elle a laissé dans la psyché humaine, la “matrice” de tant de phénomènes spécifiques à l’homme.

Quoiqu’il en soit, c’est par l’étude de la situation analytique (Essai sur la situation analytique et le processus de guérison, rapport au Congrès des Langues Romanes, 1956) étayée sur une abondante clinique, qu’il introduit l’idée de deux dimensions distinctes de la vie psychique, la dimension narcissique et la dimension objectale-pulsionnelle (plus tard, il écrira un article, intitulé Considérations…

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Les abonnements Carnet Psy

Accédez à tous les contenus Carnet Psy en illimité.
Découvrir nos formules
Vous êtes abonné(e) mais ne connaissez pas votre accès, cliquez sur mot de passe oublié. En cas de difficulté, nous sommes à votre disposition à carnetpsy@gmail.com ou au 01 46 04 74 35.