L’accès aux soins en accueils à bas seuil d’exigence
Dossier

L’accès aux soins en accueils à bas seuil d’exigence

Comment aider à accrocher ou réaccrocher avec le domaine médical dans une pratique d’accueil à bas seuil d’exigence, où par définition la personne n’a pas besoin d’exprimer une demande pour être accueillie et considérée ? L’expérience acquise par les intervenants du réseau « Jeunes en errance » permet d’identifier ce qui fonctionne mal, ou pas, et de tenter de comprendre pourquoi ; elle permet également de proposer des pratiques pouvant permettre une mobilisation des personnes. Mais cet ancrage sur les pratiques conduites avec des publics jeunes, en errance active, souvent revendiquée, marque également les limites de ce texte dont les réflexions et les propositions ne sont pas forcément transférables telles quelles à d’autres publics.

De qui s’agit-il ? De jeunes hommes et jeunes femmes âgés de 16-17 à 25-30 ans qui affirment avoir choisi la vie qu’ils vivent. Les années de travail à leurs côtés permettent de conclure qu’à part une minorité d’entre eux qui se cherchent dans des dynamiques initiatiques individuelles, la plupart n’ont de fait rien choisi et s’inscrivent dans une dynamique inconsciente de fuite d’eux-mêmes, de leur histoire et de leurs angoisses. Ils ont été des enfants maltraités, peu ou mal aimés, et les entretiens avec eux ainsi que l’observation de leurs conduites montrent des failles importantes dans leur résolution des liens d’attachement et dans leur narcissisation. Ils connaissent « les psys » pour les avoir croisés de façon plus ou moins contrainte à l’occasion des suivis éducatifs, d’hospitalisations sous contrainte, de procédures de justice, et pour certains par les circuits de l’addictologie. Et ces relations non choisies pour la plupart d’entre elles ne facilitent évidemment pas l’installation de relations volontaires avec ce milieu. Leurs connaissances en matière de santé ne sont pas inexistantes. Les messages portant sur la réduction des risques sont passés, et…

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Les abonnements Carnet Psy

Accédez à tous les contenus Carnet Psy en illimité.
Découvrir nos formules
Vous êtes abonné(e) mais ne connaissez pas votre accès, cliquez sur mot de passe oublié. En cas de difficulté, nous sommes à votre disposition à carnetpsy@gmail.com ou au 01 46 04 74 35.
dossier
5 articles
Les enjeux cliniques de la précarité