Les interdits, discriminants du corps et des affects à l’adolescence
Dossier

Les interdits, discriminants du corps et des affects à l’adolescence

Les interdits et le surmoi

En 1927 dans l’Avenir d’une illusion, Freud1 propose une corrélation entre trois termes : Refus, Interdit et Privation. « … Nous appellerons refus le fait qu’une pulsion ne puisse être satisfaite, interdit la disposition qui établit ce refus et privation l’état qui en découle ». Freud différencie corrélativement trois interdits fondamentaux, trois tabous universels qui forment le socle des conditions d’existence de la culture : les tabous du cannibalisme, de l’inceste et du meurtre.

Depuis l’orée de l’histoire humaine, ce triple interdit sépare l’état de culture de l’état de nature, écrit Freud. Chaque nouveau-né est soumis à un impératif d’inscription dans un processus de civilisation, un contrat narcissique originaire, transmis à l’infans par les parents.

Freud admet qu’une tendance à la destructivité envers l’autre semblable est irréductible au processus même de civilisation. Le malaise dans la civilisation est le signe d’un sentiment de culpabilité inconscient, d’une « conscience morale » qui force à la sublimation et au renoncement de la satisfaction pulsionnelle.

« Interdire », dit le dictionnaire, c’est défendre quelque chose à quelqu’un, empêcher, prohiber. C’est une injonction qui impose qu’un acte soit prohibé, tabou. Et comme le verbe est pronominal, l’on peut, ou plutôt l’on doit, tôt ou tard, l’appliquer à soi-même : « Je m’empêche de… », c’est-à-dire une intériorisation des interdits au point qu’ils fassent partie de notre trame psychique, qu’ils s’intériorisent en une instance.

Comment s’inscrivent les interdits fondamentaux de l’inceste et du meurtre dans le corps et dans la psyché, dès l’origine ? Les objets primaires transmettent à l’infans la voix et la loi du surmoi à travers des gestes et des mots qui marquent l’interdit. En deçà…

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Les abonnements Carnet Psy

Accédez à tous les contenus Carnet Psy en illimité.
Découvrir nos formules
Vous êtes abonné(e) mais ne connaissez pas votre accès, cliquez sur mot de passe oublié. En cas de difficulté, nous sommes à votre disposition à carnetpsy@gmail.com ou au 01 46 04 74 35.
dossier
8 articles
Les interdits : pour quoi faire ?