Triste vagin ou le risque d’une création de la féminité de toutes pièces
Dossier

Triste vagin ou le risque d’une création de la féminité de toutes pièces

Pour introduire

Mon propos concerne une réflexion psychanalytique1 préliminaire à un travail de recherche clinique, engagé depuis peu à l’hôpital Necker Enfants Malades (Paris), inscrit aussi bien dans le champ médical (chirurgical et gynécologique) que dans le champ psychopathologique. Cette réflexion est préliminaire en ce qu’elle alimente la dynamique de mon engagement dans cette étude clinique et peut constituer un cadre pour penser les données recueillies en cours d’analyse (premiers résultats janvier 2015). La méthodologie de cette étude repose sur des rencontres avec des jeunes filles atteintes par une agénésie vaginale et utérine, appelée syndrome de Mayer-Rokitansky-Kuster-Hauser ou plus simplement syndrome de MRKH.

Ces adolescentes, nouvellement informées de leur diagnostic et pour lesquelles une proposition médicale et/ou chirurgicale est posée, nous amènent aujourd’hui à interroger, d’une part la dimension traumatique de la sexualité humaine plus spécifiquement féminine, c’est-à-dire la nature fondamentalement effractrice et précoce du sexuel dans le développement de la vie psychique, et d‘autre part le travail d’élaboration du lien originaire à la mère. Comment la féminité vient aux femmes et quelles sont les conditions de son avènement ? On se doute que la possession de l’appareil anatomique est loin de suffire à son accès et à sa jouissance.

1 – La sexualité féminine et le conflit d’ambivalence du lien mère-fille

Les considérations freudiennes sur le développement sexuel féminin placent la liaison originelle de la fille à la mère comme un enjeu déterminant (Freud, 1931 & 1932). Ce lien s’inscrit fondamentalement dans le conflit d’ambivalence comparable à celui qui caractérise une histoire d’amour passionnel : tous les ingrédients sont là, l’amour fou et son envers, la haine, jusqu’à l’issue inévitable, la rupture brutale.…

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Les abonnements Carnet Psy

Accédez à tous les contenus Carnet Psy en illimité.
Découvrir nos formules
Vous êtes abonné(e) mais ne connaissez pas votre accès, cliquez sur mot de passe oublié. En cas de difficulté, nous sommes à votre disposition à carnetpsy@gmail.com ou au 01 46 04 74 35.
dossier
5 articles
Attaques du corps