Désir à deux. Encore faut-il qu’on soit deux ! Le risque de l’autre
Dossier

Désir à deux. Encore faut-il qu’on soit deux ! Le risque de l’autre

Tomber amoureux, quel que soit l’âge, est une opération typiquement adolescente. L’état amoureux, comme l’a noté Freud, rend toujours l’amoureux très réceptif à la suggestion. D’où le coup de foudre ! L’amour, c’est « quand on rencontre quelqu’un qui vous donne de vos nouvelles », a dit André Breton. A l’adolescence, la relation commence le plus souvent par un désir de fusion avec un autre, dont il sera souvent difficile de se défaire sans trop de dommage. Il y a recherche de retrouvaille du corps à corps avec la mère, de sensualité fusionnelle, mais l’objet d’amour n’est plus maternel, il s’agit du corps d’un autre, d’un étranger.

L’adolescence est un passage, une opération de séparation. Il s’agit de sortir de son espace connu, d’aller vers l’étranger, vers l’inconnu aussi étrange qu’inquiétant, mais tellement attirant. Dans l’état amoureux on peut idéalement ne faire qu’un, avoir cette illusion de fusionner, de se fondre et se confondre dans l’autre, d’abolir toutes les différences. Mais qu’en est-il du désir, du désir sexuel ? Le désir expose tout un chacun au risque de l’autre, radicalement étranger. La fille attend du garçon qu’il l’aime d’amour, le garçon cherche en sa partenaire féminine le plaisir sexuel et la réassurance phallique. Angoisse de castration oblige ! L’une donnera peut-être son corps contre de l’amour. L’un donnera peut-être de l’amour en échange de cette conquête. Les deux pourront souvent en voir très tôt les limites. En effet, une fois passés l’embrasement du coup de foudre et l’attraction irrésistible des corps, qui participent à l’illusion de se confondre en un, le désir sexuel ne peut que se retrouver disjoint par la différence des sexes. C’est l’angoisse de castration, celle de l’organisation phallique, qui en est le chef d’orchestre.

Le désir…

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Les abonnements Carnet Psy

Accédez à tous les contenus Carnet Psy en illimité.
Découvrir nos formules
Vous êtes abonné(e) mais ne connaissez pas votre accès, cliquez sur mot de passe oublié. En cas de difficulté, nous sommes à votre disposition à carnetpsy@gmail.com ou au 01 46 04 74 35.
dossier
15 articles
Sexe, sexuel, sexualités