Et ta limite ?
Dossier

Et ta limite ?

Homme épris d’absolu et de liberté, le poète James Douglas Morrison, appelé Jim Morrison, chanteur, parolier et âme d’un groupe musical mythique des années 1970, les Doors, ne trouve de sens à la vie que s’il en repousse les limites, quitte à se brûler les ailes à l’approche de la mort. Le poète révèle une vérité première, une pulsionnalité qui vit en chacun de nous, qui désigne le cœur de notre désir. Cette vérité que recherchent de façon plus aiguë, plus vive les adolescents. Morrison leur renvoie les interrogations qu’ils ont sur eux-mêmes et sur les frontières de la folie, il répond à sa façon à la question adolescente s’il en est : suis-je fou ?

Morrison est bien l’enfant de son siècle, qui en tant qu’artiste et poète, dévoile de façon éclatante et poétique l’actualité du malaise dans la civilisation. Pourquoi cet éternel adolescent révolté attire-t-il encore la jeunesse ? Précisément parce qu’il ne vieillit pas et qu’il reste « for ever young», jeune pour toujours, dans son physique comme dans son discours. Il divulgue les rêves les plus fous qui débordent les peurs insensées. James Douglas Morrison a su extraire une matière première de ses angoisses et élaborer un objet culturel d’intelligence, de sensibilité, et de poésie. Celle-ci possède une capacité de résonance avec les préoccupations de la jeunesse contemporaine, au point qu’elle passe les générations et persiste encore de nos jours, au-delà des modes, des succès jetables et consommables de notre nouveau millénaire.

Nous allons aborder l’état limite en posant la question de la structure et de la possiblité éventuelle d’un changement de structure. C’est la clinique et en particulier celle avec les adolescents, qui pose à l’analyste ou au psychothérapeuthe ce type de question, incontournable…

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Les abonnements Carnet Psy

Accédez à tous les contenus Carnet Psy en illimité.
Découvrir nos formules
Vous êtes abonné(e) mais ne connaissez pas votre accès, cliquez sur mot de passe oublié. En cas de difficulté, nous sommes à votre disposition à carnetpsy@gmail.com ou au 01 46 04 74 35.
dossier
10 articles
Actualités des états-limites