La folie des interdits
Dossier

La folie des interdits

« Je suis d’une sensibilité désespérante au reproche, à l’interdit et au jugement ». Luc est en analyse depuis trois ans quand il formule cette phrase. C’est pour moi un soulagement, le signe que, si le surmoi ne desserre toujours pas son étau, sa sévérité lui apparaît désormais. Quelques séances auparavant, Luc avait constaté : « Je suis dans une situation psychique qui me paraît caractérisée par deux choses : d’une part, une culpabilité permanente ; d’autre part, l’absence assez générale de satisfaction dans la vie. J’ai une vision exacerbée et démesurée du devoir ». L’analyse retourne inlassablement à la force, qu’il constate intacte en lui bien qu’il ne soit plus croyant, de son éducation religieuse catholique traditionnelle. Sa mère, très croyante, considère les enfants comme des anges. Elle a pour eux une grande tendresse. Luc, son premier fils, a grandi dans cet amour qu’il savait proportionnel à l’éradication de toute sexualité en lui. Mais alors, que pouvait-il et que devait-il faire de son sexe, ce sexe terriblement excitable et excité, ce sexe qui risquait de vouer l’entièreté de son existence à la faute irréductible et inexpiable ? A l’adolescence, l’affaire est pour Luc entendue : loin d’être un ange, il est un démon. Il ne peut résister à l’envie de se masturber alors qu’il sait que c’est interdit ; il n’arrive pas à renoncer à regarder des scènes pornographiques sur Internet alors qu’il sait que c’est violemment condamné par l’Église et que sa mère, si elle l’apprenait, en serait horrifiée ; il sait qu’il ne deviendra pas prêtre comme sa mère le souhaite car il ne pourrait être qu’un prêtre lubrique et défroqué ; enfin, il est obligé de s’avouer qu’il éprouve du désir pour les jambes nues de ses sœurs alors qu’il sait que c’est un péché mortel. La culpabilité qu’il ressent confusément depuis son plus jeune…

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Les abonnements Carnet Psy

Accédez à tous les contenus Carnet Psy en illimité.
Découvrir nos formules
Vous êtes abonné(e) mais ne connaissez pas votre accès, cliquez sur mot de passe oublié. En cas de difficulté, nous sommes à votre disposition à carnetpsy@gmail.com ou au 01 46 04 74 35.
dossier
8 articles
Les interdits : pour quoi faire ?