La prescription médicamenteuse dans le traitement de l’alcoolodépendance
Dossier

La prescription médicamenteuse dans le traitement de l’alcoolodépendance

Malgré une diminution régulière de la consommation moyenne d’alcool pur par an et par habitant depuis 1970, la France se situe au troisième rang européen, avec la morbidité et la mortalité qui en découlent (42000 décès en 97 liés à l’abus d’alcool). On estimerait à 4 millions le nombre de français en difficulté avec l’alcool, un million et demi sont alcoolodépendants.

Depuis peu en France, l’alcoolodépendance est désormais considérée comme une maladie dont le traitement relève de l’intervention médico-sociale.

L’arsenal proposé dans la prise en charge de ce trouble est diversifié ; des techniques psychothérapeutiques variées (analytiques, comportementales, cognitives, transactionnelles, systémiques etc.), des actions communautaires, des soutiens sociaux ou des médicaments. Ces derniers ont été précocement et largement utilisés dans le traitement de l’alcoolodépendance avec une persévérance troublante compte tenu de la rareté des preuves scientifiques de leur efficacité. L’utilité de certaines molécules, à des moments précis de la prise en charge est pourtant démontrée.

Nous proposons ici de faire le point sur les indications principales des médicaments en alcoologie :

  • Le sevrage, période de « détoxification » permettant d’obtenir l’abstinence.
  • Le maintient de l’abstinence par les réducteurs d’appétence.
  • Le traitement d’une co-morbidité psychiatrique associée.

Chimiothérapie du sevrage alcoolique

Instaurée dès l’arrêt des boissons alcooliques, elle a pour but de prévenir et/ou traiter les complications du syndrome de sevrage physique (Delirium tremens, crises convulsives), en améliorant le confort du patient pendant cette période difficile. Plusieurs molécules ont été utilisées, mais seules quelques unes se sont révélées efficaces et peu toxiques.

a – Les psychotropes

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Les abonnements Carnet Psy

Accédez à tous les contenus Carnet Psy en illimité.
Découvrir nos formules
Vous êtes abonné(e) mais ne connaissez pas votre accès, cliquez sur mot de passe oublié. En cas de difficulté, nous sommes à votre disposition à carnetpsy@gmail.com ou au 01 46 04 74 35.
dossier
11 articles
Actualités de l'alcoolisme