L’adolescence, un excès de corps
Dossier

L’adolescence, un excès de corps

Pourquoi le corps prend-il tant d’importance dans la clinique de l’adolescent ? Anorexie, boulimie, scarifications, piercings et tatouages. Mais aussi, musculation, exhibition, obsession du look ou au contraire camouflage. Toutes ces figures témoignent de son importance à l’adolescence.

Les adolescents sans difficultés ne s’inquiètent pas de leur corps, ils en parlent en se plaignant à la façon des adultes : « je suis trop…. comme ci ou comme ça, je vais faire ceci ou cela, du sport, un régime… ». Mais la question du corps ne prend pas l’allure d’une fixation, elle flotte dans une sorte de « j’y pense et puis j’oublie », sans devenir envahissante. Paraphrasant Leriche qui énonçait que « la santé est le silence des organes », on pourrait dire que la santé à l’adolescence, c’est le silence du corps.

Au contraire, les troubles de l’adolescence s’expriment dans le corps. Comme dans une maladie, le corps devient un organe en souffrance. L’adolescent se met à s’en préoccuper, à en parler ; le corps devient sujet de débat, voire d’enjeu. Lorsque le corps devient le terrain d’un trop grand désaccord, on en appelle aux soignants, et c’est ainsi que l’adolescent consulte pour des problèmes liés à son corps. Quels sont les liens mis en jeu entre corps et psychisme ? Pourquoi cet âge de la vie est-il si propice aux excès de corps ? Comment accompagner les embarras du corps à l’adolescence ? Autant de questions qui se posent quand on interroge la place prise par le corps dans les avatars du processus adolescent.

Du corps à la pensée du corps

Du réel à l’imaginaire, du biologique au psychique, toute une gradation conceptuelle tente de rendre compte de la représentation psychique du corps. En neurologie, « l’homonculus renversé » dessine le corps sur le cerveau dans une correspondance déformée mais terme à terme du centre à la périphérie. A chaque partie…

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Les abonnements Carnet Psy

Accédez à tous les contenus Carnet Psy en illimité.
Découvrir nos formules
Vous êtes abonné(e) mais ne connaissez pas votre accès, cliquez sur mot de passe oublié. En cas de difficulté, nous sommes à votre disposition à carnetpsy@gmail.com ou au 01 46 04 74 35.
dossier
9 articles
Corps et adolescence