Les différents terrains de la rencontre analytique : introduction
article

Les différents terrains de la rencontre analytique : introduction

Ceux et celles qui s’adressent au psychiatre, au psychologue, au « psychothérapeute » sont aujourd’hui de plus en plus nombreux. Ne recherchent-ils pas un réconfort, une orientation, une bienveillance, une écoute, c’est-à-dire tout simplement un interlocuteur, parce qu’ils n’en trouvent pas d’autre ? Le clinicien, s’il est psychanalyste, se refuse à endosser un rôle de conseiller, pour préserver la possibilité que s’engage un travail psychanalytique au-delà de l’attente d’une réponse immédiate. Son premier acte consiste à se différencier de toute projection transférentielle. Quelqu’un atteste, par cet acte de différenciation même, qu’un interlocuteur est là, qui écoute la douleur d’exister recouverte par des plaintes plus circonstancielles. Le patient fait-il une psychothérapie ou une psychanalyse ? Premier élément de réponse : qui rencontre-t-il, quelqu’un qui est, ou n’est pas, psychanalyste ? Je donne de nombreuses illustrations des nuances variées de la rencontre psychanalytique avec les patients d’aujourd’hui - en problématisant la notion de Nebenmensch (l’être humain qui est à côté, « proche ») que Freud introduit pour nommer de façon spécifique la personne qui entend de façon adéquate l’appel de l’enfant - dans mon ouvrage récent La Rencontre psychanalytique (Dunod, 2011).

J’ai invité, lors du colloque Les différents terrains de la rencontre psychanalytique (Université Paris-Diderot, Novembre 2010), plusieurs collègues à venir explorer les nouveaux « terrains » où les psychanalystes s’aventurent depuis quelques années, au-delà des extensions de la psychanalyse, déjà devenues classiques, que constituent les psychothérapies duelles et les pratiques groupales et familiales. Nous souhaitions nous adresser aux psychanalystes qui cherchent à définir les conditions d’une intervention authentiquement analytique dans des situations inédites, mais tout autant aux psychiatres et psychologues cliniciens ainsi qu’à nos étudiants. En effet les psychiatres et psychologues cliniciens ainsi que nos étudiants se demandent ce qu’est un « psychothérapeute » ; ils s’inquiètent de savoir s’ils sont bien formés pour faire…

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Les abonnements Carnet Psy

Accédez à tous les contenus Carnet Psy en illimité.
Découvrir nos formules
Vous êtes abonné(e) mais ne connaissez pas votre accès, cliquez sur mot de passe oublié. En cas de difficulté, nous sommes à votre disposition à carnetpsy@gmail.com ou au 01 46 04 74 35.