Psychiatrie de secteur et psychothérapie institutionnelle
Article

Psychiatrie de secteur et psychothérapie institutionnelle

A partir d’un éclairage historique sur la psychiatrie de secteur et la psychothérapie institutionnelle, Pierre Delion rappelle les principes essentiels à une vision du soin humaniste.

Avant-propos

Manuelle Missonnier va quitter la revue Carnet Psy. Elle m’a demandé de contribuer au dernier numéro qu’elle coordonne en écrivant un article sur ce que je trouvais important de dire actuellement sur l’état de la psychiatrie.
Il se trouve que la psychiatrie est en passe d’être totalement démantelée au profit de lobbies partisans, incapables de parvenir à une pensée intégrée des différents courants vitaux pour son développement équilibré et humanisant, au plus grand contentement des grands argentiers du service public.

Or s’il est une conjonction qui a réussi à parvenir à une psychiatrie humaine au cours du siècle dernier tant marqué par les conflits planétaires et les malheurs de tous ordres, c’est bien celle de la psychothérapie institutionnelle et de la psychiatrie de secteur au sortir de la deuxième guerre mondiale et ceci, jusqu’à la fin du vingtième siècle. Aussi lui ai-je proposé de rédiger une sorte de cadeau de remerciement pour la qualité de son accueil et l’intelligence de ses interventions en tant que fondatrice et rédactrice de Carnet Psy, en forme de prise de position pour une psychiatrie humaine. Je sais que Kevin Hiridjee qui va lui succéder, y sera également sensible.

Position du problème

En 1977, encore interne, je venais de passer quasiment tout mon internat dans un service de psychiatrie angevin qui mettait en place à la fois la sectorisation et une dynamique de psychothérapie institutionnelle, et si j’avais déjà la très nette perception avec tous mes…

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Les abonnements Carnet Psy

Accédez à tous les contenus Carnet Psy en illimité.
Découvrir nos formules
Vous êtes abonné(e) mais ne connaissez pas votre accès, cliquez sur mot de passe oublié. En cas de difficulté, nous sommes à votre disposition à carnetpsy@gmail.com ou au 01 46 04 74 35.
dossier
4 articles
Psychiatrie et pédopsychiatrie en crise