Qu’est ce que la subjectivation ?
Recherche

Qu’est ce que la subjectivation ?

La notion de subjectivation connaît à l’heure actuelle un grand succès, et pourtant son usage est d’apparition récente. On ne la trouve pas dans le Vocabulaire de la Psychanalyse de Laplanche et Pontalis. Dans le Dictionnaire International de la Psychanalyse, édité par A. et S. de Mijolla, ouvrage publié en 2002, il n’y a pas d’entrée pour le terme "subjectivation". En revanche, dans l’entrée "sujet", ce terme apparaît à plusieurs reprises, sous trois formes :

- substantive, dans l’expression "processus de subjectivation".

- Adjective, "subjectivable".

- Enfin, lui est attribué un synonyme qui est déjà une explicitation de la notion, "appropriation subjective".

Il se trouve que l’auteur de la rubrique "sujet" est Raymond Cahn, qui fit en 1991 au Congrès des Psychanalystes de langue française un important rapport sur ce thème, et qui a largement contribué à la divulgation de la notion de subjectivation.

Ayant fait une recherche dans la banque de données de la Bibliothèque Sigmund Freud, je n’ai trouvé pas moins de 65 références comportant comme mot-clé le terme "subjectivation", toutes postérieures à 1991.

Deux questions peuvent être posées :

- Pourquoi ce terme rencontre-t-il tant de succès ?

- Quel en est le sens et à propos de quoi parle-t-on de subjectivation ?

I – Pourquoi le succès de cette notion ?

Il semble que le succès de cette notion tient (Wainrib, 1999) à ce qu’elle reprend la question du sujet, dans une perspective différente de celle de Lacan,…

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Les abonnements Carnet Psy

Accédez à tous les contenus Carnet Psy en illimité.
Découvrir nos formules
Vous êtes abonné(e) mais ne connaissez pas votre accès, cliquez sur mot de passe oublié. En cas de difficulté, nous sommes à votre disposition à carnetpsy@gmail.com ou au 01 46 04 74 35.
dossier
9 articles
A l'aube de la subjectivation