Séduction généralisée ? Le lien passionnel de l’artiste à l’oeuvre
Dossier

Séduction généralisée ? Le lien passionnel de l’artiste à l’oeuvre

Freud enracine le processus de création dans le traumatisme originaire d’une séduction, comme le montre son texte fondateur de l’approche psychanalytique de la création, Un souvenir d’enfance de Léonard de Vinci (1910). J. Laplanche (1980) relève que le Léonard de Freud nous indique trois niveaux de séduction, séduction pédophile (homosexuelle ici), séduction précoce par la mère et séduction originaire, dont la figure est le sourire énigmatique de la Joconde, de la Vierge ou de Saint Jean. La séduction originaire apparaît comme l’essence ultime des deux autres formes de séduction car l’attentat paternel ou les soins maternels ne sont séducteurs que parce qu’ils véhiculent l’énigmatique. Pour J. Laplanche (1987), le langage de la passion de l’adulte, selon une formulation de Ferenczi, est traumatisant car il manifeste la présence de l’inconscient de l’adulte qui délivre des messages sexuels énigmatiques. Cette théorie de la séduction généralisée, féconde selon J. Laplanche pour analyser le processus créateur de l’œuvre de L. de Vinci, peut-elle toutefois être généralisée à l’ensemble de la dynamique créatrice ? Permet-elle par exemple de rendre compte de l’importance des traumatismes primaires à la source du processus créateur ?

Comment définir l’impact du sexuel infantile dans le processus créateur de l’œuvre ? Freud a cherché à mettre en évidence le rôle joué par ce sexuel infantile dans la création artistique à partir du concept de sublimation, défini comme une désexualisation de la pulsion. Une approche psychanalytique classique du processus créateur consiste ainsi à explorer le sexuel sublimé à partir des fantasmes inconscients et des désirs infantiles refoulés du créateur : Freud définit ce sexuel sublimé comme un échange du « but originairement sexuel contre un autre qui n’est plus sexuel mais psychiquement apparenté » (1908, OC VIII, p 203). Le problème est que ce type d’approche de l’œuvre d’art…

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Les abonnements Carnet Psy

Accédez à tous les contenus Carnet Psy en illimité.
Découvrir nos formules
Vous êtes abonné(e) mais ne connaissez pas votre accès, cliquez sur mot de passe oublié. En cas de difficulté, nous sommes à votre disposition à carnetpsy@gmail.com ou au 01 46 04 74 35.
dossier
15 articles
Sexe, sexuel, sexualités