Une invitation à penser
article

Une invitation à penser

Je propose donc d’envisager cette première rencontre dans le cadre psychopédagogique comme une invitation à penser. Je ne suis pas enseignante mais psychologue, j’ai une pratique de la médiation thérapeutique depuis un certain temps et une pratique de la psychopédagogie plus récente. Il est donc question dans cette journée de première fois, de cette première rencontre entre un enfant et nous. Dans quel contexte je rencontre un enfant ? Il aura vu un consultant auparavant qui l’aura dirigé vers moi, suivant des modalités de prise en charge particulières qui peuvent se résumer de la façon suivante : ce qui s’est vécu dans la première rencontre entre le consultant, l’enfant et sa famille, a amené le consultant à se poser la question d’une indication psychothérapeutique ou psychopédagogique. Il a donc pensé de son côté une rencontre entre l’enfant et moi. Cette pensée est pour ainsi dire le cadre de cette première rencontre. De cette pensée une large part nous échappe, une autre part nous est livrée : l’enfant a des difficultés scolaires, les parents sont inquiets, il ne suit pas en classe, il fait des fautes d’orthographe, il ne sait pas ses conjugaisons, des hypothèses sont évoquées.

Or il est un fait que dans ce lieu qu’est le CMPP du centre E. Marcel, institution thérapeutique reconnaissant la psychanalyse, tout intervenant ne pense pas les difficultés scolaires comme relevant d’une rééducation pédagogique (il ne s’agit pas de rééducation orthopédique). Dans le langage “psy”, si j’ose dire, les difficultés scolaires, et donc les hypothèses concernant l’origine de ces difficultés scolaires, vont être traduites en terme de problématique psychique. Nous supposons donc à cette prise en charge un effet thérapeutique. Mais si on pense les difficultés scolaires en termes de problématique psychique, alors pourquoi le choix de la…

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Les abonnements Carnet Psy

Accédez à tous les contenus Carnet Psy en illimité.
Découvrir nos formules
Vous êtes abonné(e) mais ne connaissez pas votre accès, cliquez sur mot de passe oublié. En cas de difficulté, nous sommes à votre disposition à carnetpsy@gmail.com ou au 01 46 04 74 35.