Eros doloris
Dossier

Eros doloris

A la différence des autres maladies, la vie est toujours mortelle et ne supporte aucun traitement. Soigner la vie ce serait vouloir boucher des orifices de notre organisme, en les considérant comme des blessures. A peine guéries, nous serions étouffés.
Italo Svevo, La conscience de Zeno, Folio, Gallimard

 

Les théorisations de J.-B. Pontalis (à la recherche de l’infans, entre rêve et douleur, au plus près du corps maternel, dans le royaume intermédiaire...) témoignent en partie de ce qu’étaient le psychanalyste et l’homme. Son œuvre littéraire, (Perdre de vue, Un homme disparaît, Le dormeur éveillé, L’enfant des limbes...) est selon son expression une « autographie » (sans bio au milieu donc ?) qui complète bien qu’évidemment toujours imparfaitement le portrait de l’artiste en éternel jeune homme, tant il est vrai qu’on écrit toujours sur la nostalgie de notre adolescence. Je vais essayer de dire quelques mots de cette belle et généreuse œuvre de ce merveilleux ami et maître ; « quelques beaux présents à un bel absent » ; aurait dit Georges Perec, à partir des thématiques proposées dans ce colloque.

Douleur d’exister

Je vais parler, non d’une vulgaire rage de dents, mais de la douleur psychique et plus précisément de « la douleur d’exister », terme de J.-B. Pontalis emprunté à Lacan, et qui n’est pas, disons-le tout de suite, la douleur morale (il n’y entre pas l’ombre d’une mélancolie... peut-être juste une grande peine), et me semble se rapprocher de la forme littéraire (heureusement insuffisamment) « névrotisée », trop ou pas assez maîtrisée (se sentir ou ne pas se sentir être, telle serait la question), de ce qui anime et désanime tout sujet en crise : la terreur d’exister. La terreur agonique sans nom de Bion, le désemparement…

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Les abonnements Carnet Psy

Accédez à tous les contenus Carnet Psy en illimité.
Découvrir nos formules
Vous êtes abonné(e) mais ne connaissez pas votre accès, cliquez sur mot de passe oublié. En cas de difficulté, nous sommes à votre disposition à carnetpsy@gmail.com ou au 01 46 04 74 35.
dossier
11 articles
La douleur