Winnicott, le foetus et la naissance. Enquête sur un scotome
Dossier

Winnicott, le foetus et la naissance. Enquête sur un scotome

Comme pour beaucoup d’entre nous, la lecture de Winnicott a ponctué des étapes cruciales dans la conquête de mon identité de psychanalyste. L’attractivité pour les commencements, les prémices était pour moi au cœur de ma vocation et, dès le début de ma carrière en Maternité, j’ai régulièrement trouvé chez Winnicott un précieux allié pour défendre la légitimité de la clinique psychanalytique de la périnatalité qui implique une authentique attention à la prénatalité. De fait, je considère désormais la période de grossesse comme le Premier chapitre1 de la biographie vraie du sujet et je la défends avec militance contre les résistances individuelles et collectives opiniâtres à l’égard de la radicale « inquiétante étrangeté2 » du fœtus. Force est de constater en effet combien les représentations et le discours sur notre séjour utérin s’accompagnent immanquablement d’une aura incestueuse. En miroir, le fantasme originaire de vie intra-utérine se caractérise tout autant pas sa récurrence insistante dans la réalité psychique que par l’évitement sinon le déni de sa mise en sens. L’agora psychanalytique n’échappe pas à ce refoulement en dépit de l’ouverture initiale de Freud en 1926 quand il écrit : « La vie intra-utérine et la première enfance sont bien plus en continuité que nous le laisse croire la césure frappante de l’acte de la naissance3 ».

Font exception à cette règle de l’évitement quelques psychanalystes comme Sandor Ferenczi, Otto Rank, Phyllis Greenacre4, Wilfred Bion et, plus récemment, Bela Grumberger, Mauro Mancia, Monique Bydlowski, Jean Bergeret, Suzanne Maiello et, bien sûr, mon maître Michel Soulé et ses héritiers qui explorent au quotidien la psychopathologie psychanalytique périnatale dans les services de PMA, de diagnostic anténatal, de néonatalogie, de maternité mais aussi ses résonnances, toute la vie durant, au quotidien des psychothérapies individuelles, groupales, des cures…

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Les abonnements Carnet Psy

Accédez à tous les contenus Carnet Psy en illimité.
Découvrir nos formules
Vous êtes abonné(e) mais ne connaissez pas votre accès, cliquez sur mot de passe oublié. En cas de difficulté, nous sommes à votre disposition à carnetpsy@gmail.com ou au 01 46 04 74 35.
dossier
20 articles
Winnicott et la création humaine