Faire tache dans le tableau
Dossier

Faire tache dans le tableau

Quand ils disent : « Tu devrais avoir honte » et non « Tu devrais te sentir coupable », les parents de l’enfant savent que la faute reprochée résulte d’une rupture avec les idéaux qu’ils croyaient transmis. Cette honte les affecte et à leur tour, par réverbération, on est honteux pour nos enfants, de même qu’ils ont honte pour nous. Les remodelages identificatoires à l’adolescence connaissent des ruptures dans les idéaux : l’adolescent les souhaite et les redoute à la fois. Ils en sont auteurs et victimes, ils les revendiquent crânement et se plaignent des effets qu’ils occasionnent, ils doivent endurer la solitude à laquelle cette rupture les condamne.

Passage à l’informe

Ils perdent contenance, perdent forme, « se liquéfient » disent-ils. Et pourtant, dans ce passage de la forme à l’informe, ils voient une distinction qui les sort du lot. Pour Monique Schneider, « Emerger dans le visible » - de la matrice - est à la fois fondateur de la honte et honte fondatrice du sujet1. La honte se présente toujours comme une aporie. Une patiente, Pascale, a souvent évoqué ce souvenir d’enfance : sa sœur s’est soulagée dans la rue, simplement cachée par une voiture. Pascale, de l’autre côté, se penche dans la « fente » entre le châssis et l’asphalte et voit la merde tomber - vision traumatique qui lui rappelle à chaque fois avec angoisse ses accouchements qui lui ont paru dégoûtants. « Nascimur inter urinas et feces » écrit Saint Augustin qui place aussi la honte à notre origine. Pascale me rapporte un propos de sa mère : « Elle a fait une crotte », dit-elle pour parler de la naissance de ses enfants. Son père, lui, les appelait « ses petits merdeux ».

Penser la honte, c’est rester dans cette indétermination entre…

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Les abonnements Carnet Psy

Accédez à tous les contenus Carnet Psy en illimité.
Découvrir nos formules
Vous êtes abonné(e) mais ne connaissez pas votre accès, cliquez sur mot de passe oublié. En cas de difficulté, nous sommes à votre disposition à carnetpsy@gmail.com ou au 01 46 04 74 35.
dossier
8 articles
Honte et adolescence