Passions et constructions après la naissance
Dossier

Passions et constructions après la naissance

Aux origines était l’amour fou.

Néoténie du petit d’homme, amour désordonné qu’il porte à sa mère, selon la belle expression de Donald W. Winnicott1, alors que celle-ci traverse cet intense mouvement de retour nostalgique propre à l’immédiat après-naissance, jeu de l’antinarcissisme décrit par Francis Pasche2, capacité maternelle à désinvestir son propre narcissisme pour favoriser le déploiement de celui de l’enfant. Dans cette rencontre avec la réalité de son bébé, la mère, comme dénudée au plus intime d’elle-même, puise les sources qui lui permettent de se mettre au diapason de son enfant.

Mais le nouveau-né est un piètre interlocuteur, comme le souligne Joëlle Rochette3. Dans le prolongement de l’élation narcissique de la grossesse, l’absence de régulation émanant du bébé laisse une place vacante dans l’économie narcissique et pulsionnelle maternelle. Vacance qui met à l’épreuve la souplesse de sa psyché, la qualité de son préconscient et de symbolisation primaire, ses capacités de rêverie et de mentalisation. Du fait des potentialités maternelles à surseoir, à anticiper et à jouer transitionnellement, le bébé, d’étranger à demeure, selon l’expression d’Anne Aubert-Godard4, devient rapidement un familier interne pour sa mère.

Dès la naissance, Paul-Claude Racamier5 décrit une intense relation de « séduction » entre mère et bébé. Séduction, passion amoureuse, visent à établir et à préserver « un accord parfait, sans faille et sans tension », à neutraliser les excitations du dedans et du dehors qui pourraient troubler cette « sérénité narcissique idéale ». Dans cette « nébuleuse symbiotique », règne une « immense admiration mutuelle ». Illusion nécessaire avant de pouvoir se défaire.

Car d’emblée, une tension s’exerce sur cet unisson initial. Le processus de deuil originaire s’engage tout aussi tôt, processus qui n’a plus de fin et met…

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Les abonnements Carnet Psy

Accédez à tous les contenus Carnet Psy en illimité.
Découvrir nos formules
Vous êtes abonné(e) mais ne connaissez pas votre accès, cliquez sur mot de passe oublié. En cas de difficulté, nous sommes à votre disposition à carnetpsy@gmail.com ou au 01 46 04 74 35.
dossier
10 articles
L'amour fou